Bonsoir mes Licornes,

Me voilà, mes Licornes, avec de biens belles choses à vous raconter!!!

Tout d'abord, je viens d'avoir 58 ans en début de semaine. Voilà, ça c'est fait!!! lol!!!

Comment je me sens ? la même que la veille, au petit détail près que j'ai reçu le jour de mon anniversaire, mon premier rouet et mes premières fibres à filer.

Là je n'avais pas encore compris ce qui allait se passer lorsque je commencerais à filer...Mes précieux ont passé la journée sur la table de ma salle à manger en exposition !!! lol!!!

Je crois que ce fut un de mes meilleurs moments de vie lorsque j'ai commencé à filer!!!

Hola!!! pourriez vous penser...mais oui!!! c'est tellement vrai. Pas que ma vie soit pourrie ; mais juste que lorsque de très belles histoires m'arrivent, je m'en souviens car elles se comptent sur les doigts des deux mains. Donc, y'en qu'en même pas mal vous voyez et celle ci en fait partie!!! lol!!!

Ce fut donc une rencontre magnifique entre la fibre, le rouet et moi. Les prémices de cette belle aventure avec la fibre m'avaient été offerts lors de ma 1/2 journée d'initiation au fuseau avec Sylvie...et là!!!!  déjà ce fut fort et avec le rouet, ce fut "cherry on the cake"!!!

J'ai ressenti cette impression bizarre que je connais très bien pour l'avoir vécu maintes fois lorsque je pratiquais, il y a quelques années la sophrologie. Ma psychologue (chérie et adorée) faisait des séances individuelles et j'avais eu la chance de bénéficier, grâce à elle, d'un suivi thérapeutique avec cette discipline en support, dans le cadre de la gestion d'un stress post traumatique. Je peux dire que s'il existe un exercice de relaxation en conscience qui me correspond, c'est bien celui-ci...Bref!!!

Magiquement, j'ai retrouvé, à un moment donné, avec mon rouet, cette connexion sophronique que je connais si bien. Le moment a duré le temps de mon filage, environ 1 heure...Juste après j'ai ressenti un état de telle torpeur qu'il m'a fallu un moment pour me remettre de l'aventure. Durant cette heure, mon esprit était focalisé là, à l'instant "T", ici et maintenant...J'étais en fusion avec ce que je faisais et c'était juste incroyable de plénitude et de quiétude. Seul le bruit de la roue me parvenait, régulier et doux. 

Virginie Fleig qui m'a vendu le rouet m'avait prévenu ; comme elle avait raison!!! Je risquais de devenir addict très très rapidement!!!

Petite dédicace à cette personne gentille, serviable et adorable qui a tout fait pour que je recoive mon rouet en temps record pour mon anniv et qui m'a offert une jolie tresse de laine rose à filer que je me réserve pour un ouvrage prochain...

J'ai décidé de commencer mon premier essai de filage avec différents morceaux de fibres que m'avait offert Sylvie, tous disparates et tous de différentes textures puisque provenant de diverses sources animales et même végétales.

Les premières minutes furent un peu confuses et il m'a fallu coordonner le pied sur la pédale, les mains et que les yeux s'habituent à voir en même temps, tourner la roue du rouet, l'épinglier et travailler les mains...Lorsque l'on conduit et que l'on coud, je pense qu'assurément ça peut aider à coordonner les gestes...La dextérité est présente avec tous les arts du fils que je pratique et donc, au bout de 10 minutes...l'affaire prenait son rythme de croisière.

Bon, comme avec le fuseau, la régularité du fil et la finesse laissent à désirer mais pour le moment je me concentre sur les sensations tactiles de la chose!!! et puis, mon but est de réaliser du fil fantaisie, donc...ça me va l'irrégularité ; au contraire!!! J'ai fait le retord avec un fil acheté il y a quelques années qui avait été teinté mains par la personne qui me l'avait vendu. Je voulais faire de suite une petite créa complète afin de pouvoir évaluer la situation. Le retord avec une fibre déjà prête m'a plu car en plus, ça me permet déjà d'envisager comment utiliser les "restes" d'ouvrages qui ne demandent qu'à vivre leur vie de "restes" en étant placés au bon endroit!!! Oui!!! les laines aussi ont parfois, ce souci de "bonne place" ; y'a pas que nous autres les Licornes qui avons cette problèmatique à régler!!!

Je me suis arrêtée, surprise de constater qu'à un moment donné,  je n'avais plus rien à donner à manger à mon rouet!!! et là, coup de fatigue!!!! une envie de dormir...d'un coup!!! l'effet soporifique avait fait son taf!!! sous l'impulsion de la sérotonine, de la dopamine, de l'endorphine et de l'ocytocine (quoi!!! vous connaissez pas ? Haaa!!! mais ouiii!!! ça existe Mesdemoiselles les Licornes!!!! si!!si!!!), tous ces neurotransmetteurs ont fait un peu disjoncter mon cerveau de bien être brutal!!! résultat...j'ai continué en faisant le retord dans la foulée et poufff!!! je me suis effondrée un moment sur le lit!!! en riant!!! j'étais crevée mais heureuse!!! mouaffff!!!

Bon, je vous vois, m'imaginant, la Dany riant comme une baleine sur son lit !!!! mais je vous assure que tout va bien!!! et je vous rassure. Si j'ai trouvé ma "joyeuse attitude du bouddha rieur" dans le rouet!!! quelle belle découverte pour moi : je m'en sortirai de tous les prochains tracas jusqu'à ma douce disparition définitive vers le monde des Licornes!!! Je peux continuer à vivre en paix le temps qu'il me reste ici bas ; plus rien ne peut m'arriver de fâcheux grâce au rouet!!! mdr!!! <3.

Allez, trève de plaisanterie sur le retour d'une jolie aventure artistique...je passe aux photos!!!

IMG_7179

IMG_7176

IMG_7177

IMG_7178

IMG_7180

 

IMG_7181

 

Je pense me servir de cette laine filée pour faire de l'art textile, car comme je vous l'ai dis, elle est très irrégulière et son mélange de fibres se prête bien à être mis en valeur dans le cadre de quelque chose que je souhaite pérenniser afin de rendre hommage à mon premier filage...

Je vous souhaite une belle soirée ; aussi empreinte de joie et de sentiment de plénitude que je ressens...

La morale de cette nouvelle aventure est qu'il faut se faire plaisir, tant que l'on a le temps de le faire et d'exploiter de nouvelles pistes de connaissances. Quel qu'en soit le domaine, quel qu'en soit l'objet ; faites vous plaisir et ne remettez pas sans cesse au lendemain ce que vous avez envie de faire le jour même.

Se faire plaisir c'est se respecter et c'est aussi comprendre que si nous l'assumons pour nous, alors nous serons plus tolérants, plus joyeux, plus ouverts aux plaisirs que peuvent avoir les autres...car nous avons compris qu'à tout moment on peut se donner le droit de faire de même, de réaliser nos propres désirs, notre propre réalité.

Je pense que comprendre ça, c'est découvrir alors que nous créons nos propres vies et que celles ci ne dépendent plus du desiderata des autres...

Moi j'dis que c'est de la santé publique!!! mouafff!!!

Gros bisous, mes Licornes et à très vite!!!