Bonjour mes Licornes,

 

Article du jour, Bonjour!!!

En ce premier jour du printemps, je me sens toute guillerette!!!

Sans raison particulière. Mais pour toutes les raisons que nous amène le printemps en terme de promesses de renouveau, de floraison, d'épanouissement!!! Dans l'air du temps souffle un petit air de senteurs florales et j'adore.

L'être humain devrait s'inspirer davantage des leçons de vie de mère nature ; offrir de la vie...

J'ai enfin terminé mon ensemble béret & mitaines assorties.

Ce ne sera pas le dernier ouvrage de tricot chaud pour cette année pour moi.

Je suis déjà sur un autre projet qui se veut plein de flower's power et je vais tenter de vite le finir afin de pouvoir en profiter lors des soirées printanières de ces prochaines semaines.

Côté projet en rapport avec ma vie sociale, je suis sur celui de participer activement à l'activité d'une association dont le but est de développer du lien social dans l'arrière pays Grassois.

Je vais y mettre en place des ateliers en "Art du fil". Genre tout ce qui a rapport avec le fil, comme la couturette, le tricot, le crochet, la customisation d'ouvrages etc... Rien de très prétentieux. Tout en douceur pour se faire plaisir plus que par compétition. D'ailleurs l'idée n'est pas de "former à..." mais plus "d'accompagner dans..." en faisant du bénévolat.

Je pense que j'ai atteint (enfin) la pleine conscience que plus on a de pognon, plus on va consommer (pas forcément bien..) ou plus on va thésauriser (à quelles fins ?). Quel que soit le but à atteindre, on va devenir accroc à l'argent qui se voudrait alors, vecteur principal de nos possibilités matérielles, intellectuelles aussi, sociales. Je paye donc je suis, donc je peux avoir, donc...etc...

Ben non!!! pas pour moi.

Moi ce serrait plutôt : je reçois, je sublime à ma façon et je redistribue...

Bien sur, ma réflexion reste tout à fait personnelle et elle n'engage que moi dans cette manière de voir les choses. Un minimum syndical s'impose de toute manière afin d'assurer "le pain quotidien dont on a besoin" pour vivre décemment ; mais lui donner des limites me semble important.

Tout ceci va dans ma façon subjective de considérer le pouvoir de l'argent. En me fixant les limites d'un cadre que je m'impose, cela me permet de ne pas sombrer dans le besoin névrosé de possession et me donne ainsi la possibilité de profiter de ce que je j'ai à ma disposition en "faisant avec". Sans fuite en avant incessante.

Bon, en même temps, je ne fais pas l'apologie de l'abstinence, heinnnn!!! entendons nous bien. Le minimalisme ascétique ne me convient pas du tout, du tout!!!

Cependant, je dois reconnaitre que c'est en fonctionnant "avec une certaine économie obligatoire et imposée à un moment donné" que j'ai pris conscience aussi de l'instant "T" et du grand bénéfice que l'on en tire.

Être présent dans ce que l'on fait demande de la disponibilité d'esprit. On ne peut pas l'avoir cette disponibilité si l'on est sans cesse en train de faire tourner le cerveau afin de trouver des solutions financières. C'est même tout le contraire. Plus la cafetière ronronne, moins on a d'espace à consacrer à "être présent dans ce que l'on est en train de faire". Afin de régler cette question de comment faire alors ?, j'ai du en passer par l'accident de vie. Le divorce, la maladie...

L'effondrement de mon système de vie d'alors s'en est vu être le début pour moi d'un long cheminement vers ma prise de conscience...et comme au final, "ce qui ne me tue pas me rend plus fort...", j'ai survécu et je m'en porte très bien. Même mieux qu'avant en réalité!!!

A mon sens c'est de cette manière que l'on va développer son imagination et sa créativité. Chercher en soi-même, la manière de faire avec ce que l'on a autour de nous et non pas d'avoir la possibilité de pouvoir acheter et acheter encore les techniques, les DIY tout prêts, les kits qui nous drivent au point qu'on en perd notre propre envie d'avoir envie de faire plus ou moins...et qui nous phagocytent le cerveau en nous imposant la manière de faire, de penser, de créer...

Donner cet exemple aux enfants est aussi important. Apprendre à comment se servir d'un outil, d'une technique, d'une pensée etc... et le faire dans un esprit de transmission c'est à mon sens, donner la possibilité à l'autre de s'approprier le sens même de la raison d'être des choses.

Je pense aussi que notre société devient tellement égoïste en monnayant tout...Je vois des blogueuses qui, il y a quelques années "offraient" généreusement des tutos aux copinautes. A force de s'être vues récupérer leurs dons à des fins de les transformer en tutos payants par d'autres personnes malhonnêtes, on se retrouve pour la plupart d'entres nous à ne plus rien vouloir "partager" au risque de retrouver notre travail travesti sur la toile .

C'est dommage. Je vois ça aussi autour de moi pour tout et n'importe quoi et ça fini par être désespérant et pathétique.

En faisant du bénévolat, c'est aussi une manière de contrecarrer ce mauvais processus. Cependant, il me semble essentiel de le faire dans certaines conditions et auprès de personnes qui vont se servir de ces nouveaux savoirs de la même manière que moi. Pas à but lucratif seulement mais aussi déontologique. Que le support permette de vivre, je suis d'accord. Qu'il soit un outil afin de faire du profit en faisant de la surenchère, non...donc je reste vigilante...

Bon, allez, j'arrète là ma leçon de philosophie et je partage les photos de ma dernière petite créa.

 

IMG_6974

IMG_6973

IMG_6968

IMG_6971

IMG_6979

 

IMG_6986

IMG_6984

IMG_6983

IMG_6980

Voilà, voilà... Je réalise avec un peu de retard, le "pas beau du tout" tee-shirt avec lequel je prends la pose....Pouakkkk!!!!

Grosso modo vous avez une idée de ce que donne mon ensemble ; c'est l'essentiel. Pour le mannequinât on verra une fois prochaine. Mouaffff!!!

En attendant la suite de mes bidouilles, je vous embrasse bien fort et n'oubliez pas :

- Faites vous plaisir...

- Sortez couverts...

- Soyez heureux....

109103706_o