Bonjour mes chères Licornes,

Voilà quelques semaines que je n'ai pas posté. Occupée à mettre en place une nouvelle vie... M'habituer aux changements, çà prend du temps et de l'énergie. Même si, en l'occurence, c'est pour le mieux. Bizarrement on a du mal à le croire, mais un grand changement dans la vie perturbe, même si celui-ci est positif. Des décennies à vivre d'une manière ne s'éffacent pas des fonctionnements que l'on met en place et de sa mémoire en appuyant sur une touche "enter".Le paramètre de la notion du temps y a toute sa place..

Cette période de transition m'a quelque peu déstabilisée et voilà que ces deux petites merveilles me sont apparues pile poil à ce moment là...Sur Face book, pour ne rien vous cacher... La page de leur maman-créatrice se trouvait parmi mes amis depuis des mois. Bien sur je remarquais les merveilleuses pépètes qui se succédaient mais jusqu'à ce que je les vois, "ELLES", je les survolais du regard sans réellement m'y attarder. Je vous l'avoue humblement...

Que s'est-il passé entre nous ?????. Oui!!! je dis bien nous, car je suis certaine qu'elles m'ont choisi aussi les coquines...

Au moment où j'ai croisé leurs regards, j'ai su qu'elles faisaient parti de ma vie et qu'elles devaient venir ici près de moi. Ce moment correspond exactement à celui où j'ai signé la vente d'une partie de maison dont j'étais propriétaire et dont j'ai du me défaire. Vaincue par une histoire familiale qui me poursuivait depuis le moment où je suis devenue propriétaire. Après 17 ans de lutte fratricide entre les autres co-propriétaires et moi, j'ai décidé de capituler pour ma paix et ma santé.

En deux mots et pour essayer de faire le plus court possible, la partie de cette maison m'avait été transmise par donation par ma grand-mère (Clémentine, dont le diminutif était Mentine...). L'autre partie de la maison appartenait alors à sa soeur (Jacqueline, dont le diminutif était Jacquot). Au décès de celles-ci, les choses se sont dégradées et les héritiers de ma grand-mère et de ma grand-tante se sont déchaînés contre moi et on tenté, pendant 17 ans, des intimidations, des menaces à mon encontre. J'ai du me défendre et faire des procédures judiciaires... A l'époque je vivais une situation familiale et financière déplorable et je cumulais les problèmes...Finalement j'ai fini par tomber malade, mon coeur a lâché...puis ma tension...puis est venu le diabète...Les problèmes ont perduré, se sont aggravés, jusqu'à ce que je rende les armes et que je parte pour ne pas y laisser la vie...

Je n'ai jamais pu habiter cet endroit car les héritiers de ma tante m'ont rendu la vie impossible en multipliant les attitudes vicieuses en m'imposant des recours judiciaires pour régler les situations alambiquées duent au fait qu'il n'y avait pas règlement de copropriété, ni de syndic...Beaucoups de petites copropriétés sont confrontées à ces soucis...Je le sais à mes dépends...

Quoi qu'il en soit, après 17 ans de batailles inutiles et stériles j'ai craqué ; car même si la loi me donnait raison (à chaque fois), encore fallait-il pouvoir faire appliquer les jugements...et çà c'est une autre histoire...

J'ai été élevé par Clémentine (mes parents m'ayant abandonné à sa charge et à sa tutelle -par jugement...). J'ai passé 55 ans de ma vie reliée à cette maison qui appartenait à l'origine à la maman de Mentine et Jacquot. Mon arrière grand-mère, Angèle, m'a élevé aussi car elle partageait la vie de ma grand-mère (séparée de son mari depuis ses 40 ans...). L'hivers elle vivait chez ma grand-mère (soucis scolaires pour moi...), l'été dans la maison (où je la suivais..). A toutes les deux, elles m'ont donné une éducation, une vie stable et surtout de l'amour...Cette maison a donc été pour moi l'élément immobilier stabilisant de mon enfance...et de ma vie...

En vendant ma part de maison, j'ai mis un terme à une histoire familiale tourmentée. Jacquot n'a pas eu une vie facile non plus et mon arrière grand-mère avait trouvé la solution de passer 6 mois de l'année dans la maison avec Jacquot, son mari et leurs 4 enfants qu'elle hébergeait gracieusement et Mentine qui habitait, elle à 50 kilomètres de là où elle travaillait et m'élevait, seule. Les problèmes familiaux que vivaient les deux soeurs les ont éloignés l'une de l'autre. Elles, s'aimaient mais ne se comprenaient pas...

Cependant le lien indestructible entre elles était la maison. Jusqu'à leurs morts elles furent solidaires de celle ci et si elles réglaient leurs rancoeurs et leurs jalousies réciproques à coups de petites réflexions mesquines, dès qu'il s'agissait de la maison, elles s'imposaient la limite...

J'ai du me défaire de ma part de maison et je suis démolie car je l'aimais. Mais je n'étais pas assez forte, seule, pour lutter contre tous ces gens qui ne méritent aucune compassion de ma part...

A présent à travers mes deux poupées, Mentine et Jacquot qui sont réunies avec moi, en paix, sur ma commode, je peux savourer la quiétude...

Je vous enjoins à aller visiter la page de Lincy Maryline, son monde magique de poupées qu'elle réalise elle-même avec ses mimines est magnifique. Lincy cherche des tissus, des dentelles pour habiller ses "filles" et le visage dessiné de chaqu'une d'entre elle est différent...Je pourrais vous écrire de nombreuses pages sur cette artiste toute modeste et sans prétention qui parle de ses oeuvres en toute humilité...mais je pense que voir quelques photos vous en dira plus que tous les mots...

Sachez juste que grâce à ces deux poupées posées près de moi, même si souvent je pleure...je me console en leur parlant...du bon vieux temps...et elles me regardent. Il faut savoir qu'elles ont une âme...et que donc elles comprennent...tout...

Si, si!!! essayez voir!!!!

IMG_4839

IMG_4840

IMG_4841

IMG_4842

IMG_4843

 

 

IMG_4844

 

IMG_4845

 

IMG_4846

 

IMG_4847

 

IMG_4848

Voilà mes Licornes...

Ce post est certes un peu long mais difficile de résumer 55 de sa vie en quelques lignes.

Bisous à toutes, celles qui me suivent en silence...à celles qui répondent sur F.B...

A bientôt!!! et surtout portez vous bien!!!