Bonjour mes Licornes!!!

 

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler des "PIN'UP".

 La Pin'up à l'origine c'est qui ? 

En premier lieu, elle est le portrait d'une jeune femme occidentale, présentant un élément thématique ou évoquant implicitement une histoire.

Elle porte généralement une tenue légère qui révèle des formes avantageuses. La Pin-up se découvre par mégarde, faux mouvement ou accident. Ces mises en scène dont la crédibilité importe peu, permettent d'érotiser la femme sans en faire un sujet sexuel actif (qui veut ou désire) tout en lui conservant fraîcheur et naïveté.

 

La Pin-up est également fixée dans des normes corporelles précises et permanentes, sa plastique est idéale, « améliorée » : seins en obus, jambes interminables, taille de guêpe, fesses hautes. Nous voyons aussi se construire cette image autour d'accessoires usuels de séduction : bas, porte-jarretelles, talons, avec une mise en valeur des attributs sexuels évocateurs : les jambes, les fesses, les seins. Les références à une certaine tradition artistique érotique sont nombreuses : scène de bain, miroir et orientalisme.

 

La pin-up apparaît aussi dans des thématiques, toutes supports de fantasmes : infirmière, soubrette, Lolita, institutrice, secrétaire.

Historiquement et dans un premier temps, le  système  de la pin-up classique est utilisé pour transmettre des messages de réconfort et d'optimisme durant les années de guerre puis de reconstruction et d'expansion économique. La traduction de Pin'up veut dire " Punaisée " car  les GI américains punaisaient leurs photos au dessus de leurs lits, dans les casernes...Puis les sportifs ont pris le relais...

img-4-small580

La Pin-up a des accessoires fétiches : les talons hauts, les bas et les porte- jarretelles, le soutien gorge, le maquillage (teint clair, joues roses, yeux de biche et rouge à lévres...).

e2b914a77f71a1e6c6124662ae980884

La mise en scène est instrumentalisée de sorte que l'on puisse voir, apprécier, observer une zone érotique du corps féminin selon un regard masculin. La pin-up est alors une représentation d'une femme qui nous semble maladroite, un peu gauche mais gracieuse, puisque à chaque fois qu'elle entreprend une activité, elle ne réussit qu'à coincer sa jupe, tacher ses vêtements, casser sa bretelle, faire glisser sa culotte. Ce qui renforce le côté « petite fille ». Elle subit sans cesse des incidents, elle est victime. Une certaine ambiguïté mêlant maladresse et désir, érotisme et gaucherie semble se dégager de ces représentations. Souvent seule, on peut noter parfois la présence d'un homme ou plusieurs mais en arrière plan, profitant de la situation....mais jamais inter-actif...

0_5fb0e_3f91b800_XXL

12741906_10153564290588883_1863007450720469433_n

La Seconde Guerre Mondiale voit se multiplier les supports sur lesquels apparaissent les pin-up. Un des supports les plus originaux est le véhicule militaire et plus particulièrement l'avion. Les pin-up ornent alors le nez de ses appareils et se détachent avec la même netteté sur le gris argenté des bombardiers que sur les teintes mates, marron et vert des avions camouflés. Elle incarne la femme fidèle qui accompagne le mâle qui fait la guerre...le GI américain...Mais la Pin-up n'a pas juste son image collée, elle est aussi présente sur le terrain pour soutenir les troupes...Cette fonction très particulière des pin-up, starlettes ou actrices durant les période conflit militaire est renouvelée lors des conflits suivants : la guerre de Corée, du Vietnam. En 1954, Marilyn Monroe, lors de la guerre de Corée, tout comme l'a fait Marlène Dietrich, va chanter de nombreuses fois dans différents camps et bases militaires. 

300px-B17_nose_art

 

Ainsi de multiples playmates ou bunnies vont, à leur tour, chanter, danser et remonter le moral des troupes sur le front comme on peut le voir dans une séquence du film de Coppola, Apocalypse Now de 1979. Ces filles de papier jouent également un rôle primordial, en temps de guerre, celui de la validation de la culture hétérosexuelle afin de lutter contre l'homosexualité latente. En raison de l'érotisme léger qu'elle dégage, la Pin-up va être alors instrumentalisée afin de gérer et de contrôler la sexualité des hommes au front.

Non seulement, elle pallie une absence affective et sexuelle sans pour autant l'exacerber. Mais elle permet aussi de réduire les visites des hommes aux bordels et de lutter, de ce fait, contre les maladies vénériennes.

3905c0fe7a93cd617dd063446d6d1dcb

 A la sortie de la guerre, la pin-up devient révélatrice de l'utilisation du corps féminin comme symbole d'une société optimiste en pleine croissance économique. Les objets de consommation accessibles à tous, les progrès techniques et le plein emploi jouent un rôle sans précédent dans la vision d'un avenir meilleur. Elle est alors utilisée par la publicité mais aussi par la presse en raison de son efficacité prouvée et testée lors du conflit. Par son omniprésence et la multiplicité de ses supports, la pin-up s'adresse à la fois aux hommes et aux femmes. Son érotisme léger et conventionnel la rend acceptable et son code graphique, son ambiguïté permettent de vendre les produits sans grande difficulté. La pin-up exerce alors tout son pouvoir de séduction. Elle offre une image de la femme à laquelle vous pouvez vous identifier ou dont vous pouvez rêver.

coca-cola-pin-up-fifties-3

On les envoie dans des villes pour faire la publicité d'une nouvelle compagnie aérienne en se tenant devant l'insigne peint sur le fuselage d'un avion, au milieu d'une piste d'aéroport, ou en serrant dans leurs bras le pylône d'un feu rouge au coin d'une rue, après avoir été élue Miss Danger Signal. On les envoie à la montagne poser dans la neige pour une collection de vêtements de sport d'hiver, à la mer pour participer à des concours de beauté sur des estrades, baptiser des bateaux, présenter des nouveaux modèles de maillot de bain ou des voitures. On les envoie à la campagne se faire élire Miss Rodéo. Et au moment des récoltes, elles prêtent leur concours à des versions incongrues de calendriers agricoles pour promouvoir les produits que les agriculteurs ont du mal à vendre. Elles se déguisent en Miss Carot, habillées d'un guêpière, de longs gants et d'une cape de strass, et bardés de répliques en plastique de carottes, accrochées à la taille, sur les épaules et dans leurs cheveux ; ou encore en Miss Idaho Potatoe, affublés d'une robe découpée dans un sac de pommes de terre se terminant par des franges sur les cuisses et un collier brillant attaché au-dessus de l'encolure beige mat de la toile de jute. Elles accompagnent également les jours de fêtes tout au long de l'année. Leurs présences en images étant en passe de devenir une rubrique permanente dans une grande partie de la presse populaire : « chaque jour férié est célébré avec des jambes et des seins. Le 4 Juillet, une starlette en culotte chevauche une fusée géante. Le jour de la Saint Valentin, elle porte un coeur géant en papier en se penchant juste assez. Pour Noël, elle porte un costume de Père Noël sans pantalon. Une semaine plus tard pour la nouvelle année, elle est en maillot de bain, assise, les jambes en l'air, dans un verre à champagne de deux mètres de haut.

Un nouveau médium, la télévision, va aussi utiliser ces pin-up de chair comme publicité. Ce médium, apparu en 1930, devient particulièrement populaire dans les années cinquante. Ces jeunes filles, souvent choisies pour leurs attraits érotiques, présentatrices de jeux, d'émissions ou du bulletin météorologique, font alors la promotion de la chaîne. Elles sont une « vitrine » de celle-ci. Elles fidélisent les spectateurs. Tout comme les pin-up, elles peuvent recevoir de nombreuses lettres de leurs admirateurs. Dans les années quatre-vingt-dix, la chaîne Canal Plus, avec son émission « Pin-up » de quelques minutes, propose une caricature de ces jeunes femmes, miss météo et autres. Cette émission en les stéréotypant, dénonce leurs rôles....

Aujourd'hui, la Pin'up démultiplie son appartenance en s'inscrivant soit spécifiquement :

dans le milieu musical elle sera la Rockabilly Pin-up

blogger-image-1275941711

mais aussi les styles de vie qui s'y rattachent comme l'Alternative Pin-up ou encore la Psychobilly Pin-up.

blogger-image--700330113

blogger-image--844551929

La plus classique des pin'up reste la Cheesecake Pin-up et la plus récente communauté est la Pin-up Moderne.

blogger-image--1505705690

blogger-image--2020001900

blogger-image--2029288560

A vous de voir de quelle catégorie vous vous sentez la plus proche...

Pour ma part, je ne pense pas correspondre aux Pin'up (que j'adore) mais plus humblement je me sens d'avantage dans la lignée du Vintage....

J'espère que ce petit voyage dans le monde de ma passion vous aura plu.

Encore une fois, je ne prétends pas vous donner un cours d'histoire de la mode ou du costume mais juste un petit éclaircissement sur la façon dont la société récupère l'image féminine à notre avantage ou à notre désavantage.... A vous de voir...

Je vous embrasse mes Licornes et je vous dis à très bientôt...

 

 

 

Terme d'origine américaine (fille qu'on épingle, dont on fixe la photographie au mur).
Le phénomène de la pin-up girl s'est répandu aux États-Unis depuis les années quarante et a rapidement gagné le monde entier.

Les photographies de pin-up obéissent à des règles précises, au point qu'on peut dire que l'individualité de chaque photo est produite par la variation et la combinaison de trois éléments rhétoriques : le corps, le costume et la posture.
La pin-up est un corps, sa photo représente et érotise le corps féminin tel qu'il est codifié par le cinéma, la publicité et l'ensemble des mass media. Il s'agit donc d'un pur corps-signe, où s'expriment les canons formés par la mode.

Terme d'origine américaine (fille qu'on épingle, dont on fixe la photographie au mur).
Le phénomène de la pin-up girl s'est répandu aux États-Unis depuis les années quarante et a rapidement gagné le monde entier.

Les photographies de pin-up obéissent à des règles précises, au point qu'on peut dire que l'individualité de chaque photo est produite par la variation et la combinaison de trois éléments rhétoriques : le corps, le costume et la posture.
La pin-up est un corps, sa photo représente et érotise le corps féminin tel qu'il est codifié par le cinéma, la publicité et l'ensemble des mass media. Il s'agit donc d'un pur corps-signe, où s'expriment les canons formés par la mode.